La maison de Busby réduit la main-d'œuvre en Afrique du Sud via RFID

in RFID News on . 0 Comments

La maison de Busby, un détaillant en Afrique du Sud, a déployé une solution RFID dans l'un de ses magasins de Johannesburg pour augmenter la visibilité de son inventaire et réduire le temps passé par le personnel à compter les stocks. La solution, fournie par Milestone Integrated Systems, utilise la technologie RFID ultra-haute fréquence (UHF) EPC de Keonn, y compris les lecteurs et son logiciel AdvanCloud, pour gérer les données lues collectées. Le magasin utilisant la technologie est situé dans le centre commercial de Sandton City à Johannesburg.


Depuis le déploiement du système, l'entreprise signale qu'elle a réduit le nombre d'heures de main-d'œuvre nécessaires pour compter l'inventaire dans un seul magasin, passant de 120 heures-personnes à moins de 30 minutes. Le détaillant utilise également la technologie à son entrée pour détecter si des articles quittent le magasin sans être achetés. Comme un lecteur suspendu peut capturer n'importe quel numéro d'identification d'étiquette à une distance de plusieurs mètres, la porte peut rester ouverte, sans nécessiter de barrières ou d'autres éléments gênants.


Milestone Integrated Systems, basée à Johannesburg, fournit une solution de gestion du rétrécissement aux détaillants à travers l'Afrique du Sud, déclare Neels Lourens, directeur général de la société. La maison de Busby, fondée en 1986, sert à la fois de détaillant et de grossiste. Elle vend des sacs à main et des bagages dans ses propres magasins, tout en assurant la gestion de marques pour des entreprises telles que Guess, Aldo, Forever New, Karen Millen, Call it Spring et Kipling. L'installation initiale peut conduire à des déploiements supplémentaires dans d'autres magasins de la marque, les rapports de l'entreprise.


Depuis que le système a été mis en service plus tôt cette année, le magasin Sandton applique des étiquettes RFID UHF passives à ses quelque 7 000 produits, notamment des vêtements, des bijoux, des montres, des sacs à main, des portefeuilles et des lunettes de soleil. Les produits sont équipés d'un des deux types d'étiquettes UHF RFID: les étiquettes rigides et les étiquettes de bijoux, toutes deux fournies par Century RFID.


Lorsque les marchandises sont reçues et exposées au magasin, les employés utilisent une unité RFID Keonn AdvanStation pour encoder les étiquettes de ces articles. Le lecteur de table autonome est livré avec un scanner de code à barres et un interrogateur RFID UHF intégré. Les utilisateurs peuvent simplement scanner le code à barres d'un produit pour capturer son unité de stockage (SKU), et le lecteur saisit le numéro d'identification de l'étiquette fixe ou de l'étiquette de bijoux appliquée à cet article. Le code à barres et le numéro RFID sont ensuite liés dans le logiciel en nuage.


Lorsqu'un travailleur effectue des comptages d'inventaire au magasin, il utilise un lecteur portable AdvanScan. L'employé ouvre simplement l'application AdvanScan sur l'appareil, sélectionne une invite pour créer un nouveau compte d'inventaire et se déplace dans l'avant ou l'arrière du magasin pour capturer l'ID d'étiquette en passant des produits sur des étagères ou des cintres. Le lecteur transmet ensuite les données collectées au logiciel basé sur le cloud via une connexion Wi-Fi ou cellulaire, créant ainsi un compte de stock mis à jour.

Au point de vente, un lecteur AdvanPay est installé sous le comptoir. Quand un client achète des produits au magasin, un associé balaie chaque étiquette de produit sur le lecteur, qui capture l'identification unique de chaque étiquette. Ces identifiants de tag sont désactivés dans le logiciel, et les tags eux-mêmes, une fois retirés des éléments, peuvent être réutilisés sur d'autres produits.


À la sortie du magasin, Milestone a installé un lecteur aérien AdvanSafe de prévention des pertes. Si une personne transporte un produit à travers la porte avec une étiquette qui n'a pas été désactivée, le lecteur saisira le numéro d'identification de cette étiquette. Le logiciel AdvanCloud déclenchera alors une alerte sonore, tout en envoyant un message texte SMS pour stocker les associés, indiquant non seulement que quelque chose est retiré du magasin, mais aussi identifiant le produit. Le système affiche également une image de cet élément et son état d'inventaire est mis à jour pour indiquer qu'il n'est plus en stock.


Le gain le plus notable du système depuis que la technologie a été mise en service, rapporte Lourens, a été une réduction de la main-d'œuvre pour le comptage des stocks. «Avant l'installation RFID, il fallait une équipe de six personnes environ deux jours ouvrables pour réaliser un inventaire», explique-t-il. "Maintenant, avec RFID, il faut moins d'une demi-heure pour compléter un inventaire." Cela équivaut à une réduction des coûts d'exploitation, ajoute M. Lourens, tandis que la technologie assure également la précision des stocks, de sorte que les produits sont sur le rayon où les clients peuvent les voir. Cela, souligne-t-il, entraîne des profits plus élevés pour le magasin.


La maison de Busby envisage maintenant d'installer des solutions RFID similaires dans ses autres magasins de marque. La société affirme exploiter plus de 150 de ces magasins en Afrique du Sud, dont plus de 50 dans les sept principaux centres commerciaux du pays.


Related Article

Comments

Leave a Comment

Leave a Reply